Réduit à dix, le Standard rate une victoire qui lui tendait les bras (2-2)

Comme d’habitude, les Liégeois ont été menés, mais ils ont su inverser la tendance. Pas assez solides, ils ont fini par être rejoints.

C’est avec Legear et Marin dans le onze que le Standard débutait la rencontre. Côté trudonnaire, Djene prenait la place de Kotysch.

Lors du premier quart d’heure, il y avait plus d’action dans les tribunes avec les nombreuses banderoles que sur le terrain. Les seules opportunités étaient à mettre à l’actif des Rouches, mais la tête de Sa et le tir enroulé de Belfodil terminaient hors-cadre.

Saint-Trond allait être la première équipe à cadrer, après le but annulé d’Orlando Sa, de la tête, pour hors-jeu. Sur un coup-franc de Peeters, plusieurs Canaris se retrouvaient devant Gillet, le gardien liégeois réalisait un petit miracle en contrant un Trudonnaire. Mais la balle revenait bien pour Mechele qui poussait au fond à la 35e.

Le public se mettait alors à huer son équipe mais elle égalisait pratiquement dans la foulée sur un corner de Legear. C’est Belfodil qui s’imposait au premier poteau.

La seconde période redémarrait en force avec un bon coup-franc de Kosanovic détourné par Bruzzese. Mais par la suite, c’est Saint-Trond qui se montrait menaçant pendant quelques minutes, profitant des espaces dans l’arrière-garde rouche. Gillet devait sauver les meubles sur une tête de Bezus.

Mais le Standard n’allait pas encaisser, la chance allait même enfin tourner en votre faveur. Monté au jeu en même temps que Deom, Luchkevych décalait pour Belfodil qui envoyait un centre. Orlando Sa, en lutte avec un défenseur, tombait, le ballon contré était propulsé au fond des filets par Razvan Marin à la 70e.

Le niveau de jeu et le rythme ne s’amélioraient pas, les Liégeois devaient même tenir le résultat à dix suite au tacle d’Andrade sur Dussaut qui lui a valu la carte rouge. Jankovic ne pouvait pas faire monter Laifis puisque Emond venait de faire son entrée.

La pression ne fut pas énorme près du rectangle rouche, mais les joueurs de Leko avaient tout de même la possession et une grosse occasion aurait pu survenir. Le match allait se terminer, le Standard allait renouer avec le succès à la maison quatre mois plus tard mais, non. Dans le cafouillage le plus total, Gerkens arrachait un point en dernière minute. Le Standard se parodie une nouvelle fois.

Source : Walfoot

[kad_youtube url= »https://www.youtube.com/watch?v=spoAnU_OOZs » width=625 ]

Résultats

Club1st Half2nd HalfGoalsRésultat
Standard112N
Saint-Trond112N